masturbation

Tout savoir sur la masturbation ! La branlette, ça rend sourd ?

Tout sur la masturbation masculine ! La branlette, ça rend sourd ?

la masturbation

Tu te poses des questions sur la Masturbation, est-ce que c’est normal, est-ce qu’il y a une bonne fréquence. A quoi ça sert et pourquoi on en a envie et surtout si j’en ai envie ou le fait est-ce que je suis normale ?

Je te rassure tu n’es pas le seul. Dans cet article je vais répondre à toute les questions que tu te poses et même à la plus célèbre d’entre elle : La branlette est-ce que ça rend sourd ? La réponse à la fin de l’article.

Alexis Desjardins Sexologue spécialisée en Thérapies brèves : Hypnose & PNL. Je suis installé à Toulouse et Montauban et je travaille aussi en visio partout en France et même dans le reste du Monde !

Ici je parle de sexualité et pas que !

Je réponds à des questions que tout le monde se pose et que personne n’ose poser !!

Tu veux tout savoir sur la masturbation masculine, c’est parti !

C’est quoi la masturbation ?

Selon la définition du dictionnaire Le Robert : c’est une : « pratique qui consiste à provoquer (sur soi-même ou sur un, une partenaire) le plaisir sexuel par des contacts manuels ». On terme de synonyme on parle d’onanisme à la différence près que l’onanisme est selon moi l’art de « se » masturber ! Ce qui indique qu’on parle de sa propre masturbation.

La masturbation est souvent associée à l’éjaculation qui elle est souvent concomitante de l’orgasme. Avec l’orgasme le cerveau va produire une quantité importante d’hormones et de neurotransmetteurs qui vont avoir des effets sur le corps.

Qui ça intéresse la masturbation masculine ?

Les hommes bien sûr mais pas seulement. Les adolescents un peu turlupinés par le sujet ou proie à des envies subites qui les amène jusqu’à plusieurs fois par jour à se « branler » « toucher » « caresser » « tatouyer » comme le disait un camarade dans mon collège il y a 25 ans. Les femmes aussi sont intéressées par cette question autour de la masturbation masculine, même si de leur côté ces dames ne sont pas en reste. Cela n’est pas le sujet qui nous intéresse aujourd’hui et ce sera développé dans le prochain article.

Les enfants à la découverte de leur corps peuvent être concerné et nous verrons qu’il s’agit d’un phénomène naturel. Il est important à l’enfant de lui expliquer que cela fait partie de la découverte de son corps. Qu’il peut se découvrir et apprendre à connaître son corps de cette manière tout en lui précisant bien qu’il doit le faire tout seul. C’est quelque chose qui lui appartient, quelque chose de l’odre de l’intime et tout simplement personnel.

Et les femmes aussi souvent se demande si tout ce qu’on dit à propos de la masturbation des hommes est vrai..

addiction à la masturbation

La masturbation des hommes et Quand elle se met en place et quand elle se joue ?

Comme je le disais cela peut arriver au cours de l’enfance (à partir de 4-6 ans) il n’y a pas vraiment de règles en la matière. Bien souvent cela arrive en même temps que le débarquement des hormones lors de la l’adolescence. Aussi lorsqu’un enfant se masturbe, les hormones n’agissent pas. Il peut donc ressentir un plaisir physique même obtenir une érection. Dans la majeure partie des cas c’est à l’adolescence que débute la masturbation. Lorsqu’un adolescent se masturbe les hormones sexuelles qui imprègnent le cerveau vont jouer un rôle dans l’organisation de sexualité et la mise en place d’un comportement social en vue de se rapprocher d’autrui pour se reproduire. D’ailleurs on parle d’éjacularche pour désigner la première éjaculation masculine.

Pourquoi un homme se masturbe ?

L’homme comme n’importe quelle espèce est programmé pour se reproduire. Il est donc naturel pour lui de connaître des élans de sexualité puisque la sexualité amène à la reproduction. Ce sont ces élans qui invitent l’homme à découvrir tout de la sexualité. Découvrir le rapport au corps, le sien celui de son ou sa partenaire, découvrir la rencontre avec l’autre. Élans qui poussent aux rapports sexuels dans l’optique de la reproduction mais aussi dans toute la sphère de la sexualité et donc de la masturbation. Exploration du plaisir sexuel individuel qu’un homme peut se donner.

Les effets recherchés :

  • Number 1 : Anti-stress : Production d’endorphines appelées hormones du bien-être qui provoque le relâchement musculaire. Production de dopamine qui fait partie du circuit de la récompense. Apaisement, baisse de la tension artérielle. Toutes ces substances chimiques vont avoir un effet direct sur le système nerveux et sur notre stress.
  • Pour s’endormir plus facilement ! De la même façon que les hormones agissent sur le stress, la détente va être favorisée et c’est cette détente qui va contribuer à l’endormissement. Après un bon orgasme c’est bien connu que ce que font les hommes, c’est dormir.
  • Pour combler un vide. Afin de répondre à l’ennui un homme va recourir à la masturbation. C’est une activité agréable, qui occupe et qui comme on l’a vu a de nombreux avantages. C’est un moment plaisant que la personne va prendre pour elle. Et ça occupe pendant un moment plus ou moins long.
  • Combler un manque ou une frustration sexuelle : je ne suis pas satisfait. Il est des fois plus facile d’observer un plaisir plus grand seul qu’à deux ou plus facile de le trouver. Soit dans le premier cas on n’a pas à se trouver, à se caler pour fonctionner correctement. Personne ne connaît ne nous connait mieux que nous même, notre fonctionnement, ce qu’on aime et ce qu’on aime pas. Donc on est sûr de trouver un plaisir qu’on recherche, encore que… En qu’à de multiplication excessive du comportement une lassitude, une baisse d’intensité et même une absence d’orgasme peut arriver.
  • Devenir maître de son éjaculation. En se masturbant un homme apprend à se connaître. Il va même identifier le P.N.R le point de non retour. Il va pouvoir jouer avec ce P.N.R pour mieux se connaître aller le chercher, sans le trouver. Plus il se connaît et apprend à bien fonctionner tout seul, plus le fonctionnement à deux sera satisfaisant (voir ma vidéo sur l’éjaculation précoce).
  • Pour prendre soin de sa prostate ! Il y a la sollicitation du point P (voir ma vidéo sur le Point “P”) (vu dans un précédent article) et la masturbation avec éjaculation va faire travailler la prostate. Plus elle travaille, plus elle lutte efficacement contre les risques de cancers. Il serait même recommandé d’avoir au moins 21 éjaculations par mois à titre de prévention.

On arrête quand de se masturber ? 

Rien n’est dit à ce sujet ! On arrête par moment et ensuite on se rend compte que notre sexualité reste active et peut ressurgir. Il peut nous arriver d’avoir des baisses de libido et après une période donnée celle-ci refait surface. Alors on fait surtout comme on veut, tant qu’on le fait sans imposer cette masturbation à la vue de quelqu’un qui n’aurait rien demandé.

Comment bien se masturber ?

Comme à chaque fois en faisant ce qui fonctionne pour soi. Il y a des personnes qui auront des façons de faire différentes des autres. Il n’y a pas de vérité universelle sur la masturbation. En revanche il reste intéressant de prendre son temps. Prendre le temps de se découvrir, découvrir de quelle manière fonctionne son corps. Contrairement à la période de l’adolescence où les jeunes hommes s’empressent de se faire jouir le plus vite possible. Il peut même y avoir des concours de celui qui va finir le plus vite. Tout fier de cette capacité éjaculatoire que certains ont et d’autres qui l’attendent.

accro à la masturbation

Les mises en garde !

Il y a bien des effets positifs à se masturber, seul ou en couple. Pourtant il peut y avoir des risques dans la mise en place d’un comportement qui pourrait devenir addictif ou constituer un ancrage. Ancrage dont on a besoin pour pouvoir s’endormir, gérer son stress. Il peut y avoir un risque donc d’addiction lorsque qu’il y a un déséquilibre dans le fonctionnement du circuit récompense. Ou lorsqu’une croyance s’installe.

Le risque également de surinvestir cette sexualité individuelle au détriment de celle du couple. Tout simplement car cela peut-être un bon moyen pour l’homme de ne pas se confronter à un rapport conjugal dans lequel il ne trouve pas satisfaction. L’homme peut alors s’enfermer dans ce comportement plutôt que de trouver des solutions pour retrouver une sexualité de couple harmonieuse.

Dans ce cas, il est tout simplement possible de se faire accompagner en cabinet par un professionnel. Si le problème ne vient pas de la personne mais du couple , là aussi des solutions peuvent être mises en place (thérapie de couple). Dans un cas comme dans l’autre, l’hypnose, la PNL et les thérapies brèves sont particulièrement efficaces.

stimulation clitoris

Je l’ai promis, la réponse à la question : la branlette, ça rend sourd ? 

La réponse à la question que tout le monde se pose, cette légende autour de la masturbation : est-ce que ça rend sourd ?

Non clairement non, ce sont les travaux du Docteur Samuel Auguste Tissot au 18ème siècle qui a conclu à tort que la masturbation rendait sourd. Tout comme elle ne rend pas idiot ou ne provoque des crises d’acnés. La cause de cette conclusion erronée tient dans le relâchement provoqué par la libération des hormones au cours de la jouissance. Relâchement qui peut provoquer un léger bourdonnement au moment de l’orgasme et c’est sur cette base que le Dr Tissot à induit des générations entières en erreur !

En conclusion,

Se masturber est naturel ! Un homme n’est pas un pervers s’il lui arrive de se masturber même s’il est en couple. Et c’est même rassurant car cela renseigne sur un bon fonctionnement de sa libido. Les enfants peuvent se masturber et la seule chose à leur dire est qu’ils doivent le faire uniquement lorsqu’ils sont seuls. La masturbation a plein de vertus et comme pour tout l’excès est bon en aucunes choses !

Masturbez-vous, aimez-vous ! 

Laisser un commentaire